Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 20:23

L'abstention et la victoire de la droite laisse les mains libres à Sarkozy et Barroso pour aller plus loin et plus vite dans leur programme de renforcement du libre échange et de la concurrence [soi disant libre et non faussée] dans tous les secteurs : agriculture, énergie, transports, santé, services… de marchandiser plus vite, de réduire encore les dépenses publiques !

Cependant, pour la première fois depuis 1988, l'addition Droite, extrême droite et centre droit est en dessous des 50%. L'UMP est en tête mais doit s'inquiéter de l’absence totale de réservoir de voix et parce que 28% c’est peu pour un Président de la République en place.

 

Cependant, 16%  PS + 16% Verts + 6% Front de Gauche = 38% pour la Gauche alors qu’elle est divisée. J’imagine ce qu’aurait pu être le résultat d’une Gauche rassemblée autour d’un projet européen démocrate, social, écologiste et altermondialiste. Cela reste un beau projet pour tous ceux qui veulent une vraie alternative au libéralisme.

 

16% des électeurs ont cru que les socialistes étaient en capacité de Changer l’Europe, alors que nous n’avons pas encore su changer notre parti. Changer le PS, maintenant est un impératif. Il doit maintenant construire un vrai programme pour une alternative au libéralisme avec une ligne d'alliances claire. Pour cela le travail en commun avec les Verts, le PCF, le PG, les radicaux et le MRC est indispensable.

 

Les Verts, les grands gagnants de cette élection, ont bénéficié d’un contexte climatique et d’un type d'élection correspondait à la mobilisation de leur électorat potentiel. Leur campagne a été bonne, leur choix de candidats aussi. On ne peut que se réjouir que la nécessité impérieuse d'agir pour la planète anime le débat politique. Cela fait aussi mentir tous ceux qui pensaient que ce n’était pas un sujet intéressant en temps de crise économique. Cela doit également amener le PS à aller plus loin dans la prise en compte de l’urgence écologique et des questions environnementales.
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 20:11

Le démantèlement de l’école publique se poursuit.

Le 15 juin, l’assemblée nationale va examiner la proposition de loi Carle, adoptée le 10 décembre 2008 par le Sénat. Elle vise à "garantir la parité de financement entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat lorsqu’elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence...

Il s’agit là de reconnaître, de fait, une mission de service public aux écoles privées qui sont pourtant des entreprises n’ayant aucune des obligations des écoles publiques (laïcité, obligation d’accueil de tous les élèves, continuité de service et gratuité pour les familles) et de contraindre les communes à financer des écoles privées en dehors de leur territoire.

En effet, si une commune juge que la demande d’une famille n’est pas recevable, le Préfet peut obliger la collectivité à financer la scolarisation des enfants de cette famille hors de sa commune de résidence : "La contribution de la commune de résidence revêt le caractère d’une dépense obligatoire lorsqu’elle ne dispose pas des capacités d’accueil nécessaires à la scolarisation d’un élève dans une école publique".

Enfin, elle remet en question la libre administration des communes. En effet, il n’y a pas d’accord préalable : la commune est mise devant un fait accompli et doit le faire supporter à l’ensemble des contribuables. On fait ainsi primer l’intérêt particulier sur l’intérêt général en favorisant la scolarisation dans les écoles privées, à 80% confessionnel.

Cette proposition est inacceptable ! »

 

Repost 0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 17:29

Un 1er mai unitaire c’est inédit dans l’histoire. Plus de 800 personnes dans les rues à Maubeuge, c’est exceptionnel. Jamais un 1er Mai, syndicats et politiques ensembles avec une telle importance. Cette journée historique pour le monde  du travail était aussi une journée de solidarité internationale.

 

Les rassemblements dans toute la France ont bien montré l’importance du malaise social,

Le gouvernement va bien sur minimiser l’événement alors qu’il devrait prendre la mesure de la colère qui monte.

 

Les syndicats maîtrisent encore les travailleurs, mais pour combien de temps ?
 

Repost 0
Published by - dans Social
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 22:55
Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 21:55
Les travailleurs et plus particulièrement les jeunes vivent de plus en plus mal. Les réponses du gouvernement et des entreprises ne sont pas à la hauteur de la situation. Au niveau européen et mondial, il ne se passe rien. De nombreuses entreprises ont un comportement scandaleux, elles rémunèrent fortement les actionnaires et les dirigeants, elles profitent de la crise pour restructurer en utilisant l’emploi comme variable d’ajustement.

Le 1er mai, nous devons faire entendre notre voix !

Après le 29 janvier et le 19 mars, ce 1er mai revêt un caractère exceptionnel pour faire entendre nos revendications :
- renforcement des compétences par la formation
- maintien d’un maximum de salariés dans l’entreprise
- gel des suppressions de postes dans le secteur public
- mesures spécifiques en faveur des jeunes
- retrait du bouclier fiscal
- retrait des mesures favorisant les heures supplémentaires
- plus de démocratie sociale, des CE européens…

La situation des travailleurs et de l’ensemble des populations dans de nombreux pays défavorisés est encore plus dramatique que dans les pays occidentaux. Affirmons notre solidarité internationale.

Solidarité internationale, relance sociale...
soyons tous mobilisés le 1er mai !
Repost 0
Published by - dans Social
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 21:34

Sarkozy a présenté vendredi son plan d’urgence pour l’emploi des jeunes devant un parterre bien ordonné et admiratif, au sein d’un centre de formation d’une grande entreprise.

Pourquoi n’a-t-il pas choisi Maubeuge ou les problèmes sont criants, où la population jeune est très nombreuse, qui dispose d’un centre de formation public et d’acteurs nombreux et mobilisés ?

 

Ce qu’il a fait est courant :

> il rejette ce qu’a fait son prédécesseur par ce que ce n’était pas lui, puis quelques temps après il repasse les plats.

> encore une fois, il va déverser des millions dans les caisses des entreprises, et certainement pas celles des petites qui en ont le plus besoin.  

 

Mais ou va-t-il chercher les 1,3 milliards puisque les caisses sont vides. Ne s’agit il pas d’une annonce de sommes déjà affectées par l'Etat ?

De toute façon tout est une question de proportion, car si 1,3 milliard d’€ sont le calibrage pour répondre à un désastre comme le dit Tsarko, on peut s’interroger sur la notion à employer lorsque 30 milliards sont débloqués.


Malheureusement, si l'on se réfère au passé, toutes les mesures annoncées n'ont jamais fait diminuer le taux de chômage bien longtemps, sauf les emplois Jeunes et la réduction du temps de travail. Cependant, ce plan, s’il permet une réelle augmentation de la qualification des jeunes et de leurs compétences, s’il permet que les entreprises améliorent leur ouverture aux jeunes, il ne sera pas inutile.


Dans
Le Monde d’hier [24 avril, Chômage des jeunes : le mal français], Jean-Patrick Gille, député socialiste, président d’une Mission Locale, membre du bureau du CNML, dit justement « La société fait une erreur de diagnostic. On dit que le problème, ce sont les jeunes. Alors que le problème, ce sont les dysfonctionnements du marché du travail que l’on fait supporter aux jeunes. Avec la défiscalisation des heures supplémentaires, on est allé au bout de l’erreur : cela tue l’emploi des jeunes. Avec la crise, c’est le coup de grâce. »


Sarkozy n'apporte aucune nouveauté de fond, aucune originalité, aucun souffle.  

Comme les hommes riches il ne peut que donner de l’argent alors que les jeunes attendent une véritable impulsion de sa part sur le plan humain, social, économique et culturel.

Comme les monarques, il annonce et impose du haut de son pouvoir, alors qu’il pourrait s’appuyer sur les forces sociales, économiques et politiques dans les territoires.

Il préfère  jouer sur la division des français entre eux : le paquet fiscal est la preuve de cette politique de lutte organisée entre les différentes classes de français pour mieux régner.

Malheureusement, en jeter plein la vue impressionne toujours beaucoup.

 

Alors qu’une commission nationale animée par le Haut Commissariat à la Jeunesse continue la réflexion sur des propositions. Cette annonce précipitée n’est elle pas faîte pour calmer les esprits échauffés avant le 1er mai ?
Repost 0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 22:25

Le conseil communautaire du 16 avril a permis un débat intéressant sur l’exercice de la compétence Habitat et le Plan local de l’Habitat.

Ce débat a été aussi l’occasion de parler des habitants et il a été rappelé que de nombreuses familles du Val de Sambre sont fragiles et subissent des conditions de vie très difficiles. Leur insertion professionnelle et sociale n’est pas facile. Ces personnes rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi, mais également, très souvent à un logement adapté à leurs besoins. Et pourtant l’habitat est un des leviers majeurs de l’insertion.

 

Depuis plusieurs mois nous travaillons à la définition d’une stratégie claire, lisible, facilitant l’accès à l’emploi pour tous [jeunes, pauvres, précaires…].

Je pense qu’il est tout aussi important de définir une stratégie territoriale qui facilite l’accès à l’habitat. En effet, il existe de nombreux acteurs qui accompagnent, accueillent, informent et de multiples acteurs en capacité à répondre aux besoins. Mais il n’existe pas encore de cohérence, coordination et de lisibilité au niveau du territoire.

Comme le rappel le PLH dans ces grands principes : le PLH est le volet Habitat d’un projet ambitieux de développement durable. Il serait donc maintenant nécessaire de définir un plan local d’insertion et de l’habitat capable de rassembler, coordonner les acteurs et d’en faire un point fort du volet développement solidaire de notre territoire.

Repost 0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 23:00

Les élections municipales au Mali se dérouleront le 26 avril, 10 ans après la création des 684 communes rurales et des 19 communes urbaines.

Trois partis partent favoris :

-l'ADEMA, membre de la coalition qui soutient le président Amadou Toumani Touré,

-l'Union pour la république et la démocratie [URD], de Soumaïla Cissé,

-et le Rassemblement pour le Mali [RPM, opposition], de l'ancien Premier ministre malien, Ibrahim Boubacar Keita.

Mais il faut compter aussi avec le Mouvement citoyen pour les communales.

Il y a environ 4 700 listes de candidatures, soit au total plus de 17 000 candidats. Une fois les conseillers communaux élus, ceux-ci procéderont à leur tour à l’élection des 703 nouveaux maires.

 

La commune de Liberté Dembaya fait l’objet d’une attention toute particulière de Maubeuge. En décembre 2007, la commune de Maubeuge et celle de Liberté Dembaya ont signé un protocole de partenariat, il doit aider la mise en œuvre du plan de développement de Liberté Dembaya, tisser des liens d’amitiés, de connaissances et d’échanges entre les deux communes. L'objectif principal est la construction d'un espace multimédia, culturel et sportif à DYALA, le village chef lieu de la commune. Liberté Dembaya se trouve au pied de KAYES, la capitale Régionale. Le fleuve SENEGAL et la route Dakar/BAMAKO traversent Liberté Dembaya.

La Mission Locale Sambre-Avesnois est un acteur essentiel du projet de coopération. Dès 2001, la MLSA s'est engagée au coté de Souleymane DIALO le maire actuel de la commune de Liberté Dembaya. Depuis cette date La MLSA a organisé plusieur séjours. Le dernier s'est déroulé en juillet 2008 avec la participation de 6 jeunes et un conseiller.
Souleymane DIALO est de nouveau candidat. Souleymane est membre de l’ADEMA.

 

Un ami, Abdoulaye MAÏGA, le premier malien qui m’a fait découvrir son pays est lui aussi candidat dans sa commune de HOMBORI à mi chemin entre MOPTI et GAO. C'est une commune de tourisme [les éléphants de Dimamou, la montagne la Main de fatma], et d'industrie [un gisement de calcaire pour la fabrique de ciment].


Deux enjeux pour les communales :

-Le premier est la décentralisation. En effet des maires sortants seront très certainement sanctionnés et sur le plan national il pourra y avoir un réajustement de la politique en matière de décentralisation.

-Le deuxième enjeu c’est l’élection présidentielle en 2012. Amadou Toumani Touré ne pourra se présenter, la constitution lui interdit. C’est donc l’après «ATT» qui commence. Celui qui gagnera les municipales tissera sa toile pour la présidentielle.

Repost 0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 20:17
A lire absolument : le Manifeste des ONG de solidarité internationale pour les élections européennes de juin 2009,
cliquer ici : Coordination Solidarité Urgence Développement

Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:58

 

 

Obama, Lula, Forum social, dix leçons convergentes

 

La crise globale qui ébranle la planète disqualifie les dogmes de la révolution néo-conservatrice. Elle doit hâter l'avènement d'un nouveau paradigme.

Quels domaines vitaux doivent être soustraits aux diktats exclusifs du profit à courte vue ? Quel rôle pour une puissance publique assumant la plénitude de ses responsabilités ? Comment conjuguer l'efficacité économique et la justice sociale ? Comment prendre hardiment le tournant de la croissance verte ? Comment donner aux citoyens un pouvoir inédit de participation aux décisions et de contrôle de leur application ?

Ségolène Royal était à Washington pour l'investiture de Barack Obama puis au Forum social mondial de Belém où elle a rencontré le Président Lula : d'une Amérique à l'autre, des pistes novatrices et des parti-pris volontaires dessinent d'autres possibles et ébauchent un modèle alternatif de développement.

 

Un  essai de Ségolène Royal, publié par LA FONDATION JEAN-JAURÈS

 

Téléchargez l'essai de Ségolène Royal

 

Repost 0

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.