Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:58

 

 

Obama, Lula, Forum social, dix leçons convergentes

 

La crise globale qui ébranle la planète disqualifie les dogmes de la révolution néo-conservatrice. Elle doit hâter l'avènement d'un nouveau paradigme.

Quels domaines vitaux doivent être soustraits aux diktats exclusifs du profit à courte vue ? Quel rôle pour une puissance publique assumant la plénitude de ses responsabilités ? Comment conjuguer l'efficacité économique et la justice sociale ? Comment prendre hardiment le tournant de la croissance verte ? Comment donner aux citoyens un pouvoir inédit de participation aux décisions et de contrôle de leur application ?

Ségolène Royal était à Washington pour l'investiture de Barack Obama puis au Forum social mondial de Belém où elle a rencontré le Président Lula : d'une Amérique à l'autre, des pistes novatrices et des parti-pris volontaires dessinent d'autres possibles et ébauchent un modèle alternatif de développement.

 

Un  essai de Ségolène Royal, publié par LA FONDATION JEAN-JAURÈS

 

Téléchargez l'essai de Ségolène Royal

 

Repost 0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 14:21

RSA

Dès juin 2009, le revenu de solidarité active doit garantir à toute personne, qu’elle soit ou non en capacité de travailler, de disposer d’un revenu minimal. L’allocation accordée augmentera lorsque l’allocataire travaillera.

Une des conditions essentielles de la réussite concerne l’accompagnement des personnes. Mais quelles sont les modalités de mise en œuvre de cet accompagnement ? A 2 mois du démarrage, qui s’en occupe ?

 

Le Département craint une compensation insuffisante du transfert de charges et n’a pas encore définit son dispositif.
Va-t-il ajouter une feuille au mille feuille ou s’appuiera t il sur les acteurs déjà expérimentés : CCAS, Missions locales, SIAE... ?


Pôle emploi ? Il a d’autres priorités : réussir la fusion, accueillir les personnes dont le nombre connaît une très forte augmentation.
De plus, il semble clair que si le Département souhaite une prestation ciblée de Pôle emploi, il devra la payer.

Quant au paiement du RSA, les CAF, qui ont déjà du mal à assurer le versement des prestations dont elles ont la charge, sont seulement entrain de recruter un millier de personnes.


N'est ce pas l'occasion de structurer sur chaque territoire un opérateur unique de l'accompagnement professionnel et social de tous les publics ?

 

Repost 0
Published by - dans Social
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 22:26

Le Parlement européen est une institution représentative des citoyens européens. Elle constitue l’un des fondements de l’Union européenne et elle est la seule instance démocratique élue directement par les citoyens.

Le Parlement Européen est composé de député(e)s qui exercent trois missions :
- le pouvoir législatif par l’élaboration des règlements, directives, décisions ou encore recommandations ou avis en codécision avec le Conseil ;
 - l’autorité budgétaire ;
-  le contrôle politique des autres institutions européennes, notamment de la Commission européenne, d’ores et déjà responsable devant le Parlement, dont le prochain Président devrait être désigné par lui.

Depuis le 1er janvier 2007, avec l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie, 785 députés siègent au Parlement européen. Ils ne seront plus que 736 à l’issue des prochaines élections, dont 72 français.

Quand le traité de Lisbonne entrera en vigueur, ce nombre passera à 754, dont 74 français.

Les députés européens ne se référent plus aux seuls intérêts nationaux, comme du temps où ils étaient directement désignés par leur Parlement national. Ils sont aujourd’hui regroupés dans des formations plurinationales représentatives d’intérêts communs : les groupes politiques. Une poignée de députés (31) ont choisi de ne pas être rattachés à ces groupes. Ils portent l’étiquette de "non-inscrits".

Pour former un groupe politique, il faut au minimum 20 députés européens originaires d’au moins 6 États membres. La mandature qui s’achève a connu 8 groupes. Il s’agit, par ordre d’importance en nombre de sièges :
 - du Groupe du Parti populaire européen et des Démocrates européens (PPE-DE ),
-  du groupe du Parti socialiste européen (PSE) qui réunit les sociaux démocrates, les socialistes et les travaillistes,
- du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE), fédéraliste, qui cherche à faire pencher l’équilibre des pouvoirs vers le centre,
- du groupe des Verts / Alliance libre européenne (Verts / ALE),
-  du Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), créé en 94, qui fait office de forum de coopération des partis de gauche,
- du groupe Indépendance / démocratie (ID), souverainiste et eurosceptique,
-  du groupe Identité, tradition, souveraineté (ITS), d’extrême droite, né le 15 janvier 2007 et dissous le 14 novembre de la même année suite à la démission de 5 de ses membres roumains heurtés par des propos injurieux tenus par sa député italienne Alessandra Mussolini. Les membres de ce groupe siègent dorénavant avec les non-inscrits.

 

Les sites  intéressants :

- le groupe socialiste : http://www.socialistgroup.eu/gpes/  

- le groupe des Verts : http://www.greens-efa.org/index.htm

Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 22:05

Le chef des catholiques à déclaré récemment : « On ne peut pas résoudre le problème du SIDA avec la distribution de préservatifs », « au contraire, son utilisation aggrave le problème ».

Quelques semaines avant, il a réhabilité 4 évêques intégristes, dont un qui a toujours nié l’existence des chambres à gaz.

Il s’est illustré aussi en excommuniant une brésilienne qui a fait avorter sa fille de 9 ans parce qu’elle avait été violée.

Comment peut-on reconnaître comme chef quelqu’un qui tient des propos aussi ahurissants et irresponsables ?

Pourquoi est-on encore catholique au 21ème siècle ? 

Repost 0
Published by - dans Perso
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 22:27

La saison cyclotouriste a redémarré. J’ai remonté sur la selle mercredi 18 mars pour une sortie de 42 km avec 5 membres du club La Roue Libre de Grévaux Douzies.

Le cyclotourisme est un sport dans lequel il n’y a pas de compétition. J’ai toujours préféré la coopération à la compétition. C’est une activité qui allie sport, santé et tourisme. Mais aussi amitié et solidarité, lorsqu’il est pratiqué dans un club comme celui de La Roue Libre.

La Roue Libre de Grévaux Douzies est un club qui rassemble chaque dimanche, et souvent le mercredi, des femmes et des hommes, des jeunes et des vieux, des personnes de toute l’agglomération, mais principalement du quartier de Douzies à Maubeuge.

Repost 0
Published by - dans Perso
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 21:04

Socialistes, nous sommes convaincus que l’Union européenne ne peut plus se développer sur les bases actuelles. Cependant, 3 leaders socialistes européens,  José SOCRATES  du PS portugais,  José ZAPATERO du PS espagnol et Gordon Brown du parti travailliste anglais, se sont exprimés depuis quelques semaines pour un nouveau mandat  de BARROS0 à la présidence de la Commission européenne.

 

Le système capitalisme, le libre-échange généralisé que l’Union européenne soutient sont dans une impasse et la gauche européenne doit incarner une alternative claire. Nous ne pouvons rester sourds au décrochage des couches populaires face à une Europe sourde à leurs problèmes.

 

Les socialistes français ne peuvent faire campagne sur la base d’un alignement sur les thèses de la social-démocratie en pleine crise et en pleine confusion. Ils doivent au contraire proposer que ses thèses : le rôle de l’Etat,  le juste échange,  la régulation écologique et sociale…  soient enfin prises en compte.

Martine Aubry doit prendre une initiative immédiate en direction des leaders des partis sociaux-démocrates européens pour manifester clairement la désapprobation du PS français quant au soutien à BAROSSO et pour améliorer,  compte tenu de la crise actuelle,  le « Manifesto ».

 

Le PS français doit porter une nouvelle ligne politique de réorientation profonde de la construction européenne, rompant avec le néolibéralisme.

Repost 0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 22:48

G20

 

Le 2 avril, les pays du G20 se réunissent à Londres pour débattre de la refonte du système économique mondial. Le G20 est composé de : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Etats-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie et Union européenne. Il faut qu’il s'élargisse pour assurer une représentation de l'Afrique et des pays arabes.

Cependant le G20, malgré ses 70% de la population mondiale, ne remplacera jamais l'ONU, ses 192 Etats membres et... sa propre conférence sur la crise financière et le développement, qui se tiendra fin mai à New York.

 

Les priorités fixées par l'hôte du G20 ne prêtent guère à l'optimisme : restaurer la confiance sur les marchés financiers,  réduire le risque de crise dans l'industrie financière, accroitre l'efficacité des marchés financiers, dont il est précisé qu'il faudra mieux expliquer les bénéfices qu'ils apportent à l'économie mondiale.

Espérons que les invités sauront expliquer à Gordon Brown qu'il ne suffira pas d'accommoder le système pour repartir comme avant. Qu'il faut ramener les banques à leur mission de base qui est un service public. Que de nouvelles règles ne seront efficaces que si on fait un trait sur l'autorégulation par les banques et les agences de notation, et sur les paradis fiscaux qui organisent le contournement des lois. Qu'il faut organiser une nouvelle répartition des richesses, par un transfert des revenus du capital vers ceux du travail, par la stabilisation de prix agricoles rémunérateurs, par la création d'une fiscalité internationale pour opérer une redistribution qui dépasse la logique d'aide. Que l'impasse écologique doit nous amener à transformer radicalement notre modèle économique.
Déjà en 1933, un sommet mondial s'est réuni à Londre, suite à une crise comparable à celle d'aujourd'hui, mais il a échoué. Le monde a alors basculé dans un chacun pour soi économique, une la concurrence financière et monétaire. Les sociétés totalement désiquilibrées ont exité les nationalismes et ouvert les portes aux extrémistes et aux totalitarismes, puis engendrées la misère et la guerre.

Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 21:34

Lors de la dernière assemblée de la section de Maubeuge, le 4 mars, notre camarade Yves nous a demandé de faire attention aux mots [maux ?] que nous utilisons. Il a insisté sur la nécessité de parler de "cotisation sociale" plutôt que de "charge".

 

Yves a parfaitement raison car la victoire du Libéralisme passe aussi par l'acceptation d'un vocabulaire nouveau et accepté.

 

D'ailleurs, pourquoi parle t on aujourd'hui des "Salariés", et non plus des "Travailleurs" ?

Le travailleur signifie qu'il produit, qu'il agit. Le travailleur est actif, il contribue, il est un élément à part entière du processus de production, donc il est créateur lui aussi de richesse.

Le salarié, lui, ne crée rien. Le salarié touche un salaire, il coûte, il est une charge. Le salarié, on le paye, on l'achète. Le salarié devient une marchandise comme une autre, qu'il s'agit d'avoir au moindre coût.

 

L'humain est devenu une valeur marchande. L'OMC a gagné, tout est marchand, même l’éducation, la culture, l’insertion, l’eau, l’électricité...

 

Notons également : un travailleur sans travail est un DEMAANDEUR d'emploi alors que l'entreprise OFFRE un emploi ; mais aussi : "un chômeur doit se vendre", Pôle emploi parle depuis longtemps de "clients", et même dans le travail social on commence à parler de clients...

 

L’idéologie, dominante propagée par une élite aux intérêts bassement égoïstes, nous façonne aussi par le vocabulaire, et nous oblige à l'accepter en l'utilisant nous mêmes.

Repost 0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 20:40

Alain BASHUNG, lors des Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries, a produit un formidable spectacle et très nombreux sont ceux qui ont pu admirer son talent alors que sa souffrance était déjà visible.

Alain BASHUNG nous a quitté et nous perdons un grand chanteur poète et engagé, exigeant et populaire. Un géant de la chanson française comparable à Brel, Barbara, Brassens et Ferré. Il marquera l'histoire de la musique et de la chanson française.

Nous l’écouterons encore très souvent.

 

Alors pour le plaisir « OH GABY »
http://www.youtube.com/watch?v=mey8GokRFf4


et « Madame rêve »
http://www.youtube.com/watch?v=LruGfgy1V4Q
Repost 0
Published by - dans Perso
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 22:40

A quoi peut ressembler la crise pour les pays du Tiers Monde ?

Les investissements directs étrangers reculent, les exportations se heurtent à la baisse de la consommation et au protectionnisme rampant des pays développés, les frontières se ferment un peu plus encore aux migrants, ceux qui ont déjà migré sont les premières victimes des suppressions d'emplois, d'où une réduction des envois de fonds vers les pays d'origine alors même que ces transferts représentent parfois une part importante de leur PIB, l'accès aux prêts pour les pays en développement se durcit, quant à l'aide au développement elle restera au mieux égale en 2009...

Après une année 2008 marquée par une crise alimentaire mondiale sans précédant, le Tiers monde va encore payer bien chèrement cette crise économique et financière, pour lui, l'horizon ne se dégage jamais...

Repost 0

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.