Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 10:40

Primaires-Affiche.jpgDimanche votons pour désigner définitivement le candidat socialiste pour l'élection Présidentielle de 2012.

   

Cela fait vingt ans que la droite tient l'Elysée ! Elle a profondément divisé notre pays, affaibli son rôle en Europe et à l'internationale, terni notre image de patrie des Droits de l'Homme, démantelé notre Service Public et notre Education Nationale.

Face à la crise monétaire et financière, sociale, écologique et démocratique sans précédent, c'est la Gauche qui apporte les solutions pour à la fois assainir nos finances publiques sans sacrifier la justice sociale et le Progrès.  

Je reste persuadé qu’il faut changer radicalement notre modèle de développement et pour changer le système en profondeur je crois beaucoup plus à un Parlement bien ancré à gauche et une France fortement décentralisée qu’à une présidente ou un président…

Cependant, pour que l'on change en profondeur les règles du jeu, il faut en mai prochain une présidence de gauche puis dans la foulée une Assemblée nationale bien ancrée gauche.

 

Ceux qui aspirent au changement doivent aller voter dimanche. Il s'agit de faire le choix du rassemblement pour battre Nicolas SARKOZY.

Partager cet article

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Dominique 24/10/2011 12:15


Détruire l’Etat et les services publics… un dogme du libéralisme ; on voit aujourd’hui les effets désastreux de cette idéologie. Le comble c’est que même les marchés [agences de notation]
désavouent Sarko.
Plus grave encore, la droite franco-allemande est incapable de diriger l’Eu et de nous sortir de la crise économique et financière. Hier à Bruxelles aucune décision et toujours le même discours
sans suite…
Quant au G20 du 3 novembre, que sarko préside, c’est une catastrophe annoncée !


beatrice meurisse 23/10/2011 09:45


et vous croyez que votre parti à un programme le seul à ma connaisance c'est prévoir de nouvelles dépenses en entretenant les fonctionnaires et les chomeurs comme l'avait fait l'autre françois


Dominique 22/10/2011 19:07


Pour son bilan désastreux et ses perpectives suicidaires... car même si elle n'a toujours pas de programme, elle ne pourra régler la crise du système...


beatrice meurisse 22/10/2011 17:09


alors pourquoi toujours critiquer la droite?


Dominique 22/10/2011 09:40


Je ne sais où vous tenez ces infos ? Des tas d’étude montrent que pendant les années Mitterrand « l’entreprise » a été revalorisée et qu’elles ne se sont jamais aussi bien portées…
Cependant je reconnais que dès 1983, la réorientation libérale de la politique de Mitterrand s’est faite au détriment des salariés et du travail… et on en voit les conséquences aujourd’hui…


beatrice meurisse 21/10/2011 11:34


vous oubliez les années miterrand c'est depuis ce temps là la dégradation de la France on a appris les gens à ne pas travailler


Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.