Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 09:14

drapeau-palestine.jpgFace au nouvel acte de barbarie de l’armée israélienne, qui vient encore d’assassiner et blesser de nombreux pro-palestiniens membres d’un convoi maritime humanitaire Free Gaza : manifestons notre indignation à Maubeuge, le 2 juin à 18h. Rassemblement à la "stèle des 93" place de l'hôtel de ville.

La communauté internationale et l’Union Européenne doivent intervenir immédiatement pour venir en aide à la flottille de la paix et faire cesser les crimes actuellement en cours.

Tout doit être mis en œuvre pour que le blocus aérien, maritime et terrestre de ce petit territoire ou vivent un million et demi de personnes et qui dure depuis plus de 5 ans, soit levé et que dans l’immédiat les bateaux chargés de nourriture, matériel médical, ciment etc., soient protégés.

 

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 14:55

 

 

Un-autre-monde.jpgDepuis 70 ans, la CIMADE se place aux côtés des étrangers, des exilés, des migrants qui arrivent en France au gré des bouleversements, chassés de leurs pays ou y risquant leur vie, fuyant la misère et espérant trouver la dignité dans les pays d’accueil.

 

C’est cette histoire qui sera racontée dans une exposition à Maubeuge, salle 3 de l’ARSENAL, samedi 22 mai de 9h à 18h.

L’inauguration officielle se déroulera à 15h en présence du Maire de Maubeuge et d'élus.

 

Cette histoire nous invite à mieux questionner le présent, et imaginer  demain. En appelant à  bâtir des ponts et pas des murs entre les êtres humains, les communautés et les peuples. En invitant chacun à élargir l’espace de sa tente pour accueillir l’autre et à partager la conviction qu’on ne peut vivre pleinement son humanité qu’en relation avec les autres : l’humanité passe par l’autre. 

Parce qu’il n’y a pas d’étranger sur cette terre !

 

Pour contacter le groupe local :

Tel : 03-27-64-67-54

Mél : cimade.maubeuge@yahoo.fr

 

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:13

mur1Le collectif « Pour une Paix juste et durable au Proche-Orient » vous invite :

du lundi 10 au samedi 15 mai à l'exposition «Palestine: Stop the Wall», réalisée par la Fédération du Pas de Calais de la Ligue des Droits de l'Homme en partenariat avec Marcel Ghesquière, membre d'Artisans du monde, entrée libre à l'Arsenal à Maubeuge

mardi 11 mai à 18h au vernissage de l’exposition

mardi 11 mai à 20h30 à la projection du film « La Terre Parle Arabe » en présence de sa réalisatrice Maryse Gargour - au complexe OCINE à Maubeuge entrée : 2€

Vendredi 14 mai à la projection du film « La Terre Parle Arabe » à l’espace Gérard Philippe à Feignies

 

Membres du collectif : la CFDT, la CGT, la CIMADE, la Fédération Nationale des Déportés Internés Résistants Patriotes, la FSU, IDT bouge, la Ligue des Droits de l'Homme, le MRAP, le PCF, le PS, Place Publique, La pastorale des migrants, Femmes solidaires, l’Union Pacifiste

mur-2.jpg 

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 21:16

Le FMI accepte une taxe sur les transactions financières, Attac n'a plus de raison d'être

En septembre 2009 à Pittsburgh, le G20 a confié au Fonds monétaire international (FMI) la mission d’établir un rapport sur les modalités de contribution du secteur financier aux coûts de son sauvetage par l’argent public. Un premier rapport et des propositions concrètes doivent être présentés les 22 et 23 avril, lors de la prochaine rencontre des Ministres des Finances des pays du G20 à Washington.

Attac France, reçue par le FMI le 28 janvier dernier, avait rappelé qu’elle plaide, avec d’autres associations et ONG, pour que le FMI recommande dans son rapport la création d’une taxe globale sur les transactions financières, et que celle-ci soit adoptée dès le prochain G20. Cette taxe, même d’un montant infime (0,1%), est en mesure de relever les deux défis auxquels nous sommes confrontés, à savoir prévenir une nouvelle crise en réduisant fortement la spéculation, et dégager au moins 300 milliards de dollars de nouvelles ressources annuelles permettant de contribuer au financement des biens publics mondiaux.

Le 30 mars, le FMI a publié un communiqué affirmant avoir "entendu ce que les organisations de la société civile […] préconisent" et qu'il annoncera, lors du G20 de Toronto en juin prochain, la création d'une taxe mondiale de 0,1% sur l'ensemble des transactions financières. Restée lettre morte pendant plus de dix ans, moquée et dénigrée, cette proposition qui fut à la base de la création d’Attac, est donc sur les rails.

Attac se réjouit de la perspective amorcée par le FMI, qui porte un coup d’arrêt historique à la finance et nous engage enfin sur la voie du financement de biens et services essentiels pour les populations de la planète. C’est la fin des krachs financiers, de la dictature de la rentabilité financière, des spéculations périlleuses.

Convaincue d’avoir joué un rôle majeur dans cette révolution prochaine, Attac France considère avoir accompli sa mission et entame dès aujourd’hui le processus qui conduira à sa prochaine dissolution.

Attac France, 
Montreuil-sous-bois, le 1er avril 2010

Repost 0
Published by ATTAC - dans International
commenter cet article
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 10:39
mali2.jpgLes préoccupations des Maliens sont avant tout d’ordre alimentaire à cause de l’incertitude qui pèse sur la qualité et la quantité des récoltes pour l’année 2009, incertitude liée à une campagne pluvieuse tardive. Le Mali étant un pays dont l’économie est essentiellement agropastorale, cette incertitude risque de se répercuter sur le taux de croissance de l’économie malienne en 2010 et les récoltes ne vont pas atteindre le chiffre escompté pour 2009, c’est-à-dire 4 millions de tonnes de céréales.

Le Nord du Mali reste marqué par les préoccupations d’ordre sécuritaire même si la tendance est à l’apaisement avec les groupes rebelles touaregs.

Dans les zones urbaines et en particulier à Bamako, les préoccupations sont plus du domaine de l’assainissement et de la gestion des déchets ainsi que l’accès à l’eau, notamment dans les périphéries urbaines.

Enfin se pose le problème de la baisse des revenus. La crise économique a affecté la trésorerie de l’Etat. Or l’accumulation des arriérés de paiement de l’Etat malien répercute sur l’ensemble des partenaires économiques maliens, puisque l’Etat est le premier opérateur économique au Mali. L’endettement de l’Etat malien agit donc comme goulet d’étranglement, à la fois dans le domaine économique mais aussi dans le domaine de l’emploi.

Pour pallier ces incertitudes économiques, l’Etat malien a mis en place des initiatives comme l’Initiative Riz dans la zone de l’Office du Niger mais aussi dans la région de Sikasso, et qui consiste à aménager des surfaces irriguées et ensemencées à la fois en saison principale et en contre-saison au Mali afin de produire un million de tonnes de riz par an. L’Etat a également mis à disposition plus de 15 milliards de francs CFA destinés à la distribution de semences, d’engrais et autres intrants, à la formation des petits producteurs et à leur rémunération. Le potentiel de production céréalière semble largement sous-estimé puisque seuls 120 000 hectares ont déjà été aménagés sur les deux millions potentiels, et seuls 600 000 tonnes de riz ont été produites. Le Mali possède actuellement un potentiel de production de 10 millions de tonnes de riz qui lui permettrait d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Pour répondre aux besoins en main d’oeuvre agricole, le Mali fait appel à une immigration circonstancielle d’ouvriers originaires du Burkina-Faso, destinée aux campagnes rizicoles.
Enfin l’Etat a mis également en place des mesures pour favoriser l’insertion agricole des jeunes et prépare une réforme foncière visant à promouvoir l’accès à la terre et donc à la propriété pour les petits paysans de l’Office du Niger. La propriété de la terre est une garantie pour lever des capitaux auprès des banques et rechercher des investissements.

Le 3 août l’Assemblée Nationale a adopté le nouveau Code des Personnes et de la Famille. Cette réforme impacte à la fois le contexte politique et social. Elle confronte les zones urbaines aux zones rurales, le mariage laïc au mariage religieux et risque d’affaiblir le pouvoir des imams face à celui des autorités institutionnelles publiques. Cette réforme a soulevé une réelle question de société à laquelle le Mali est confronté depuis de nombreuses années. Comment concilier tradition et modernité ?

Le Mali célèbre en 2010 le cinquantenaire de son indépendance, avec un point d’orgue pendant la semaine du 13 au 19 septembre 2010 qui fournira l’occasion d’inaugurer des ouvrages tels que le 3ème pont de Bamako, un échangeur multiple et un nouvel hôpital, le plus grand du pays, financé par la coopération chinoise. Les commémorations s’articuleront autour de trois volets. Le premier concerne les activités de mémoire, histoire et culture, avec la production d’émissions de télévision, de radio ou de pièces de théâtre) ou encore la création de modules spécifiques destinés à l’enseignement à l’école. Le deuxième volet porte sur l’aménagement du territoire, notamment au niveau de l’assainissement et de la salubrité dans les capitales régionales et les grands centres urbains. Ce volet demande l’implication de l’ensemble des acteurs nationaux, dont la diaspora malienne et les entreprises du secteur privé dans le domaine de la construction. Enfin, le troisième volet est destiné à la décentralisation et aux collectivités territoriales avec notamment la production d’un programme du cinquantenaire par chaque commune. L’ensemble de ces propositions conduira à la création d’un plan d’action à l’échelle nationale.

Le renouvellement des élus au Mali en s’est fait à 55%, ce qui soulève la question de la formation de ces nouveaux élus. Un renforcement des capacités des élus est nécessaire et doit être accompagné d’un renforcement des ressources financières.

MALI-068.JPG
Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 21:12

Fronde2.jpgAlors que se tenait à Copenhague « le plus grand rendez-vous de l’histoire de l’humanité», comme l’a si bien dit Jean-Louis Borloo, il se termine par un échec politique historique. C’est une honte et une insulte à l’Humanité et en particulier aux plus pauvres. Cet échec est une offense au travail mené depuis 2 ans [sommet de Bali en 2007], à la mobilisation de la société civile, des autorités locales et des ONG, mais c’est une offense surtout, aux peuples du Sud qui subissent déjà dramatiquement les conséquences du dérèglement climatique. Radeau

Malgré quelques beaux discours, les dirigeants des pays riches, incapables de reconnaître leur dette écologique, n’ont pas pu conclure un accord qui mentionne des objectifs de réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre à court et long terme et qui définit un financement spécifique pour la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement. Ainsi Hillary Clinton a envoyé un message clair aux pays émergents : « Ce doit être un effort commun. Toutes les économies majeures, industrialisées ou en développement, doivent prendre des mesures robustes et transparentes pour réduire leurs émissions de carbone. Presque tout l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre, au cours des deux prochaines décennies, proviendra du monde en développement, c'est un simple fait ». Même l’UE s’est rangée derrière la position des États-Unis. Le manque de courage et d'ambition, les égoïsmes et intérêts nationaux, les enjeux de court terme ont prévalu.

Le sommet de Copenhague pose aussi le problème de la gouvernance mondiale. Le climat est un enjeu politique planétaire. Il s’agit d’un bien public mondial indivisible. La maîtrise nationale du climat est impossible. L’échec de Copenhague c’est la primauté des affaires intérieures des grandes puissances sur les enjeux de l’Humanité et de la planète et des lobbies industriels du pétrole et du charbon. Nous avons besoin d’une gouvernance mondiale. Nombreux sont ceux qui plaident pour une Organisation Mondiale de l’Environnement sur le modèle de l’OMC en matière commerciale.

Un point positif de l’accord, c’est qu’il donne raison aux scientifiques du GIEC et aux ONG, qui fige à 2 degrés la hausse maximum des températures [ces 2° constitue le plus optimistes]. Un autre point positif c’est la mobilisation de millions de citoyens en amont de cette conférence et qui a fait  venir un nombre très important de chefs d'État.

Plus que jamais, nous avons besoin d’une convergence entre les mouvements sociaux, écologistes et de solidarité internationale pour construire un nouvel espoir d’une société civile désormais sensibilisée, pour peser sur les élus et les gouvernements étatiques. La prochaine échéance : Mexico, fin 2010.

Rien ne serait pire qu’une démobilisation, puisque l’urgence est devenue.

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:20

Depuis 40 ans, la multinationale Areva puise abondamment dans les ressources d’un des pays les plus pauvres de la planète. Le Niger pourrait demain devenir le deuxième producteur mondial d’uranium. Pourtant, le pays figure à la dernière place de l’indicateur de développement humain. C’est dans cette absence de partage des richesses et sur fond de crise institutionnelle, que se profile une catastrophe sociale, environnementale et économique.

 

Produire ici de l’électricité d’origine nucléaire a pour corollaire, là-bas contaminations radioactives et désertification.

 

« Quand on nous explique que le nucléaire est une énergie propre, c’est un mensonge à plusieurs niveaux. Ce n’est ni une énergie renouvelable, ni une énergie propre mais bien une énergie sale dans sa contribution à soutenir les réseaux de la Françafrique et les régimes dictatoriaux. » , Noël Mamère, Député Vert

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 20:34

Du siège de la Mission locale Sambre-Avesnois, cet après-midi, après plusieurs mois de préparation, 7 jeunes accompagnés par la MLSA sont partis pour 15 jours aider à la construction d'une cantine pour une centaine de personnes dans le nord de Madagascar.

 

Angélique Dijoux, Bruno Poivesan, Jessy Menet, Julien Poulain et Nicolas Willame, tous à la recherche d'un emploi, dans les métiers du bâtiment, ainsi que Maité Siméon et Hafida Benkhedidja salariés de la Mission locale, ont été emmenés à l'aéroport Charles de Gaulle par Vital Services pour décoller à 22 h, et après dix heures de vol arriveront à Madagascar vers 8h. Puis après 4 heures de voiture, ils arriveront à Ramena, au nord-est de l’île, près de Diégo Suarez.

Ils ont répondu à la sollicitation d'un ancien Maubeugeois, Flavio Tarquino, installé là-bas depuis près de 15 ans, qui à partir de son activité de tourisme, conduit des projets de développement local ».

 

Grace à cette action, les jeunes amélioreront leurs compétences sociales indispensables pour leur autonomie. Encourager l'expression et la prise d'initiative par le biais du travail en équipe, insérer, revaloriser les jeunes et les rendre acteurs de leur vie sociale et professionnelle, leur permettre de s'ouvrir aux autres tels sont les objectifs de la Mission Locale.

Au revoir, et bon séjour !
Ceux qui restent...
Repost 0
Published by D DELCROIX - dans International
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 22:57

"C'est avec un grand regret que je dois annoncer que nous avons plus de victimes de la faim aujourd'hui que jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité", a déclaré à la presse Jacques Diouf, directeur général de la FAO en présentant un rapport de la FAO [une organisation de l'ONU].

 

"Un sixième de l'humanité est victime de sous-alimentation, comme jamais auparavant", écrit la FAO dans ce rapport préliminaire consacré à l'insécurité alimentaire.

 

"Un milliard et 20 millions de personnes souffrent de la faim comme conséquence d'un mélange dangereux entre la crise économique et les prix alimentaires élevés", a expliqué M. Diouf.

Il a déploré cette "combinaison dévastatrice pour les populations les plus vulnérables" qui a révélé "la fragilité du système alimentaire".

 

La FAO souligne dans son rapport que la situation actuelle "n'est pas le résultat de mauvaises récoltes au niveau mondial" mais est due à "la crise économique mondiale qui a provoqué baisse des revenus et pertes d'emplois".

 

"Un monde affamé est un monde dangereux", a déclaré pour sa part Josette Sheeran, directrice du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), rappelant que la faim mène "aux émeutes, à l'immigration ou à la mort".

 

"Nourrir la population doit devenir la principale priorité", a-t-elle ajouté, dénonçant "le triste cap historique" que l'humanité a franchi.

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 15:51

Pour un Parti socialiste européen décomplexé !

 

Les socialistes européens viennent de subir une cuisante défaite dans la plupart des Etats de l’Union Européenne. Le Parti Populaire européen en sort renforcé et avec lui son candidat à la présidence de la commission, Barroso. Cette défaite ne doit pas pour autant stopper l’évolution que le Parti socialiste européen a engagée depuis quelques années. La rédaction du Manifesto et sa ratification par l’ensemble des partis membres du PSE ont marqué un tournant vers une véritable politisation des enjeux européens. Pour la première fois dans l’histoire les citoyens européens ont eu le choix entre deux visions de la société. Cependant, l’absence de candidat pour personnaliser et assumer ces choix aura certainement limité la portée de notre message.

Le constat est donc clair : il faut aller plus loin dans cette politisation des enjeux, plus loin dans notre volonté de porter haut et fort nos valeurs et notre projet. Pour cela, il est indispensable que le PSE entre en opposition claire à la majorité conservatrice. Soit le PSE est en mesure de fédérer une majorité alternative pour barrer la route à une reconduction de José Barroso, soit le PSE doit accepter son statut de premier parti d’opposition et refuser le partage des responsabilités au Parlement Européen.

En clair il doit refuser le partage de la présidence du parlement, symbole d’une entente avec le PPE incompatible avec notre ambition pour les citoyens européens.

 

Pour tout cela je t’invite à signer cet appel

 

Sur ce site : www.pes-ambition.eu

 

 

Repost 0

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.