Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 13:42

N’oublions pas que l’on veut nous obliger à travailler jusque 62 ans au moins, alors que le taux de chômage des jeunes est trop important et que trop de personnes âgées de plus de 55 ans sont au chômage !

 

N’oublions pas qu’avec la retraite à 62 ans au moins, ils nous privent des plus belles années de la retraite : en effet l'espérance de vie "en bonne santé" est de 63 ans [59 pour les ouvriers].

 

N’oublions pas qu’ils veulent augmenter la durée de cotisation des salariés alors que les déficits des retraites avant la crise financière s’élevaient à 2 milliards d'€ et qu’après la crise financière ils s’élevaient à 32 milliards d'€ et que de l'argent il y en a :

- en 2009, les 500 ménages les plus fortunés ont perçu 80 milliards de plus qu'en 2008 ;

- en 2009, les cadeaux fiscaux aux plus favorisés représentaient 75 milliards ;

- depuis 1982, les actionnaires voient leurs dividendes augmenter plus que les salaires et ne cotisent ni pour la protection sociale ni pour les retraites, alors cette richesse est le fruit de la force de travail.

 

Alors n'oublions pas de manifester

le 23 septembre

 

pour le droit à la retraite à 60 ans, la durée de cotisations à 40 ans, la remise à plat des exonérations patronales…

 

Un autre projet est possible ! Son financement passe par l'élargissement de l'assiette de cotisations à toutes les rémunérations du travail comme du capital, le développement de l'emploi, notamment des moins de 25 ans et des plus de 55 ans laissés pour compte par le patronat et une mise à contribution des revenus financiers des entreprises.

 

Nous devons réagir car ils ne s’arrêteront pas là, car ils ne tiendront pas compte des avis qui vont à l'encontre du libéralisme puisque leur finalité c’est la retraite par capitalisation, un système mauvais pour les salariés, mais bon pour les banques et les compagnies d'assurance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans Social
commenter cet article

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.