Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 21:35

Suite à la brillante conférence sur la stratégie économique de notre territoire, lors du Conseil communautaire du jeudi 4 février, et afin de l’améliorer encore, les membres de la commission économique de l’Agglo et son président devraient lire ou relire un ouvrage sur l’économie sociale et solidaire. Il est paru en janvier 2006, édité par Alternatives économiques et toujours d’actualité.
Economie sociale 001En effet, il ne faut pas réduire l’économie à deux secteurs : d'un côté, une économie marchande dominée par les entreprises de statut capitaliste ; de l'autre une économie publique où Etat et les collectivités locales offrent également des biens et des services. Cette image ne correspond pas à la réalité.

D’une part, au sein de l'économie marchande, de nombreuses entreprises poursuivent d'autres objectifs que d'enrichir des actionnaires. Elles font pénétrer du collectif, du « public» dans le «privé». D’autre part, l’économie non marchande ne se limite pas à l'Etat et aux collectivités locales.
De multiples structures issues de l'initiative citoyenne, prennent en charge des besoins que le marché ne satisfait pas ou mal. Elles introduisent ainsi du « privé dans le public ». 

Les unes et les autres forment ce qu'on appelle l'économie sociale. Une économie ni capitaliste ni publique, fondée sur des principes démocratiques, qui pèse aujourd'hui plus de 10 % de l'emploi privé et produirait un pourcentage bien plus important de richesses si l'on mesurait la valeur de l'activité bénévole qui s'y déploie.

 

Notre capacité à développer l’économie sociale et solidaire, à appuyer l’ensemble des acteurs syndicaux et associatifs, à développer le dialogue social et civil sera un élément déterminant du changement d’image du territoire que chacun souhaite.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean Lesage 10/02/2010 11:53


entièrement d'accord!
l'économie doit être remise à sa juste place.
Elle est un moyen et non une fin.
Ce sont nos choix de société qui doivent dicter les choix politiques et non l'inverse.
Dit autrement, l'économie est au service du développement humain.
"Quelle société voulons?" nous doit être une question préalable à toutes décisions économiques.
Si c'était tout le temps le cas nul doute l'économie solidaire aurait le devant de la scène.


Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.