Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 12:50
Désescalade

 

Ecoutez la ballade de la désescalade
Il n'est pas trop tard pour commencer
Plus toutes ces salades qui retardent
La venue du jour de clarté

Partons à la croisade de la désescalade
Avis à tous ceux qui veul'nt monter
Pour sortir de la panade, des frites et des grillades
Un peu moins chaqu' jour, et c'est gagné

Tous les jours c'est la guerre des nerfs
Tous les jours sur cette bonne vieille terre
Sur les prairies de la Normandie
Les vaches machent et les vaches chient
Et dans les bistrots du vieux Paris
On en fait autant avec esprit
Dans les yeux où l'rouge et le jaune se mêlent
On commente les tout's dernières nouvelles

La douce sérénade, de la désescalade
Contre la fanfaronnade de l'absurdité
La désescalade, pourquoi est-ce qu'on tarde ?
Qu'est-ce qu'on attend pour commencer ? ....

 

Graeme Allwright

Partager cet article

Repost 0
Published by D DELCROIX - dans Perso
commenter cet article

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.