Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 10:44
beno.jpgL'Economie sociale et solidaire "c'est le champ de toutes ces entreprises aujourd'hui qui ont, ou une finalité sociale, ou des statuts qui les amènent à avoir une gouvernance démocratique, un système de répartition de la richesse qui est totalement différent d'une société classique. Ce sont les mutuelles, les associations, les coopératives", détaille Benoît Hamon. Un secteur "extrêmement dynamique", commente le ministre délégué chargé de l'Economie sociale et solidaire, rappelant qu'il représente à peu près 13% des emplois et 10% de la richesse créée en France. Un secteur "pour lequel nous voulons avoir une vraie stratégie de croissance", poursuit-il.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.