Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 17:04

 

Après avoir mis en place le RSA, Martin HIRSCH s'attaque au problème des jeunes. Le Haut commissaire a lancé, lundi 9 mars, la Commission de concertation sur la politique de la jeunesse qu’il préside et qui devra déboucher en juillet sur la présentation d'une politique qui devra répondre au vif malaise économique et social des 16-25 ans. Elle travaillera sur les piliers de la politique de la jeunesse : la formation, l’orientation, les ressources et la résidence, la citoyenneté et la culture, l’emploi et la santé.

 

La Commission est chargée d’identifier les réformes à conduire face aux difficultés spécifiques rencontrées par les jeunes. Notamment la difficulté de trouver un emploi, qui se traduit par un taux de chômage et de pauvreté plus élevés pour les jeunes que la moyenne nationale.

 

Elle est composée de représentants des : étudiants, partenaires sociaux, jeunes, collectivités territoriales, parlementaires, associations, personnes qualifiées, du monde universitaire.

 

Elle doit, en quatre mois, définir une politique cohérente visant à favoriser l’accès à l’autonomie des jeunes. Le concept de l’autonomie se traduit par la possession d’un emploi stable, d’un logement indépendant, de revenus essentiellement tirés de l’activité.

Cinq objectifs sont fixés par le Président :

·        ne pas laisser de jeunes sans emploi, sans formation ou sans ressources ni, quand cela est nécessaire, sans accompagnement ;

·        garantir aux jeunes des perspectives au moins aussi satisfaisantes que celles de la génération qui a précédé ;

·        concevoir les dispositifs fiscaux et sociaux pour traiter les jeunes comme des adultes à part entière, c’est-à-dire ayant accès à l’autonomie, par rapport à leurs familles, comme vis-à-vis du système social ;

·        permettre aux jeunes d’être les acteurs d’initiatives porteuses de sens ;

·        redéfinir entre l’Etat, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux, une nouvelle responsabilité partagée vis-à-vis des jeunes, de telle sorte qu’une partie des jeunes ne soient pas laissés dans les interstices des politiques publiques et sociales.

 

Un bilan d’étape sous forme de "livre vert" devrait être publié en mai, puis une large concertation sera lancée pour formaliser en juillet "des orientations du Gouvernement".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.