Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 22:56

Bien que le contexte ait radicalement changé, que la situation professionnelle et sociale des jeunes s’alourdie encore, la politique de l’Etat en direction des jeunes ne change pas, elle reste construite autour de l’idée de la réduction continue du chômage.

L’Etat est le seul contributeur dont l’aide accordées aux ML ne progresse pas : comme si la vie n’avait pas augmenté, mais surtout comme si les jeunes n’étaient pas les premières victimes de la crise. La raréfaction des missions d’intérim, qui sont devenues le moyen le plus utilisé pour entrer dans le monde du travail, impacte fortement les conditions d’insertion des jeunes. Ils sont plus nombreux à avoir besoin d’être accueillis, accompagnés dans cette période.

Et pourtant, les moyens attribués au Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes, baisse de moitié au moment même où le nombre de ceux qui en ont besoin augmente considérablement. Et pourtant les contrats aidés ne sont toujours pas prioritaire pour les jeunes, malgré l’augmentation, d’ailleurs très relative (idem qu’en 2007 !), du nombre de CAE.

Et nous pourrions citer bien d’autres exemples [parrainage] montrant qu’en faveur des jeunes, l’Etat poursuit en droite ligne une politique construite dans un autre contexte.

Il est indispensable que, comme cela a été fait dans d’autres domaines, l’Etat adapte sa politique de l’emploi au nouveau contexte issu de la crise financière et du chômage en hausse.

Il y a va de la cohésion sociale du territoire et de la France.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.