Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2022 3 16 /11 /novembre /2022 08:08

Hier, mardi 15 novembre, se déroulait une séance du conseil de la Communauté d’Agglo Maubeuge Val de Sambre. Les élus communaux et communautaires auraient dû se prononcer sur la mise en œuvre de l’Extension des Consignes de Tri – ECT. Concrètement, cela signifie que, dès le 1er janvier 2023, nous devrons tous mettre tous les plastiques dans la poubelle de tri, et que la filière de collecte, tri et traitement des déchets doit s’y adapter.

Compte-tenu de la tension, des pressions mais aussi à la demande d’élus qui estiment ne pas être suffisamment informés, le président de la CAMVS a reporté le débat et la décision.

Traitement des déchets ménagers.

Ci-dessous, vous trouverez le texte que je m’apprêtais à lire pour argumenter mon vote.

 

Monsieur le Président, et vous toutes et tous chers collègues,

mon propos concerne, bien sûr, cette délibération et le SMIAA, mais aussi la délibération 41 et le choix d’un nouveau centre de tri.

La Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte  - LTECV, qui est à l’origine du sujet de ce soir : l’Extension des Consignes de Tri, date de 2015.

Vous avez attendu le 7 novembre 2022, moins de 2 mois de l’échéance du 31 décembre, et une semaine avant le Conseil Communautaire décisionnaire de ce soir, pour présenter le dossier aux élus. Afin de nous approprier un dossier aussi important, nous aurions dû recevoir les documents bien avant, ils n’étaient même pas sur la table le jour de l’inter-commission du 7 novembre. Cerise sur le gâteau, il y a quelques jours, lors d’une conférence de presse les présidents des 4 EPCI ont annoncé que la décision était prise. L’opacité, le déni de démocratie, qui caractérisent la méthode de travail est insupportable.

Et puis, vous le savez, la même loi de 2015, traite d’autres sujets : le tri des biodéchets à la source par les particuliers avant fin 2024, la tarification incitative faisant intervenir le volume et la qualité des déchets dans le calcul de la taxe… mais aussi la réduction de la production des déchets.

Les principaux acteurs, de tous ces changements nécessaires, sont les usagers. Ceux sont les habitants les premiers concernés, et malheureusement les derniers informés. Une méthode de travail plus globale et ouverte associant les forces vives du territoire serait bien plus efficace.

 

Concernant la fiscalité, vous le savez, elle ne fera qu’augmenter tant que l’on n’aura pas réussi à réduire massivement la production des déchets.

 

D’autre part, comment peut-on accepter un projet de délocalisation d’une activité si essentielle au bien vivre des habitants, une délocalisation en totale contradiction avec les enjeux du développement durable, une délocalisation qui occasionnera une perte d’autonomie de notre territoire, une perte pour l’économie et l’emploi local et un dénie d’écologie, le projet s’installerait sur un site pollué à Douchy-les-Mines qui impacterait la rivière située au pied du site et aurait des conséquences environnementale et sanitaire néfastes sur la population ?

 

Alors que l’on parle d’économie circulaire, de proximité, de circuit court, de démocratie participative et d’innovation sociale, et au regard des enjeux écologiques, économiques et sociaux, votre projet est insoutenable !

Vous l’avez compris mon choix c’est l’humain et l’environnement d’abord !

Traitement des déchets ménagers.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Urgence

   

Utopie ?

Le monde change. Le capitalisme national a laissé la place à un capitalisme financier et mondialisé qui pille nos ressources et met les personnes en concurrence. Il n'est pas régulé et il fait des ravages importants : au nord comme au sud, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus en plus pauvres. Ces inégalités sont de plus en plus insupportables.
Un monde en paix est un monde en équilibre. C'est un monde qui recherche l'égalité entre tous, entre les continents, entre les peuples. Un monde solidaire et vivable pour nos enfants.
Utopie ? non cette vision est partagé par des millions d'hommes et de femmes. Et c'est parce que je crois que nous pouvons construire ensemble un projet de développement durable humain pour toute la société que je suis libertaire, socialiste, écologiste et altermondialiste.

Victor HUGO

Vous voulez les misérables secourus,

nous voulons la misère supprimée.  

C génial

Catégories

Chaine d'union

A lire

L'ouvrage n'a rien d'une marche arrière marxiste, ou d'un plaidoyer écolo, c'est une analyse incisive et clairvoyante de nos dérives, et une proposition moderne, facile à lire, d'une nouvelle organisation du monde.
Il faut lire Kempf.